Biographie

Qui est Claire de Rivoyre-Nesterenko ?

Née à Toulouse, dans le Sud-Ouest de la France, une enfance proche de la nature l’amène à prendre conscience très tôt de l’importance du corps physique.

Grâce à lui nous avons la possibilité de sentir et de ressentir la Vie, ses actions et ses réactions, d’appréhender ses vibrations à travers les formes, les couleurs, les odeurs, les substances… Sa grande sensibilité, une éducation très catholique et traditionnelle, des parents qui divorcent à une époque et dans un milieu où cela ne se fait pas, vont l’amener à se poser les questions que tout le monde se pose sur le sens de la Vie, et de la vie après la vie. Les réponses lui manquant dans son environnement familial, elle va aller les chercher dans des livres, puis ce sera dans des rencontres que le hasard sait si bien organiser. Il y a les choses que l’on connaît, que l’on croit gérer, et les choses qui échappent à nos sens et dont on se croît dissocié, mais la Vie se sert de toutes nos facettes pour façonner le destin que nous sommes.

C’est d’abord les grandes traditions spirituelles comme celles de l’ésotérisme chrétien, puis du bouddhisme tibétain qui vont nourrir ses attentes, et avec elles des rencontres de personnes remarquables qu’elle va pouvoir côtoyer et qui vont lui donner quelques clés. Elle va y apprendre, entre autres, l’art de la méditation et celui de la visualisation.

C’est dans cette période que tout naturellement elle saisit l’opportunité de faire ses premiers pas comme thérapeute dans la pratique d’une technique, la méthode ACMOS, vers laquelle elle s’est tournée depuis quelques temps déjà pour prendre soin d’elle. Elle va apprendre l’utilisation de l’antenne de Lecher pour aider à recentrer les champs énergétiques du corps. C’est l’occasion pour elle d’aborder les nombreux secteurs curatifs utilisés avec l’antenne , comme : l’anatomie et la physiologie, l’acupuncture, l’homéopathie, les oligo-éléments, les minéraux, l’aromathérapie, la phytothérapie, la chromothérapie, les sons, la géobiologie et le feng shui pour ne citer que les principaux. Un jour, elle souhaite évoluer vers quelque chose de plus simple, n’avoir à utiliser que ses mains sans s’occuper de produits divers et variés. L’Univers ne va pas la décevoir.

Comment en est-elle arrivée à pratiquer le bio-alignement et la thérapie craniosacrale ?

Le hasard, toujours lui, fait les choses à sa façon, souvent imprévisible…

Un soir de 2003, elle a réservé sa place au dîner qui a lieu après la conférence d’un écrivain dont elle vient de finir le livre et elle souhaite saisir cette opportunité pour lui poser quelques questions. Mais le conférencier n’est pas celui prévu, et même si le sujet est intéressant, en fin de conférence Claire se dépêche de descendre dîner pour rentrer chez elle au plus vite. À côté d’elle s’assied un américain qui se plaint de ne pas savoir ce qu’il fait là, car il est venu sur l’insistance d’amis chez qui il est en vacances, et il n’a rien compris à la conférence ne parlant pas un mot de français. La discussion s’engage, et à un moment elle lui confie qu’elle a une entorse depuis quatre mois qui n’en finit pas, une cheville toujours très enflée malgré des soins prodigués par des ostéopathes. Il lui confie qu’il est en vacances chez des amis, mais qu’il peut la traiter. Rendez-vous pris, sur le moment la séance ne fut pas vraiment des plus agréables. Elle ressent une sensation d’enfermement avec au début avec une forte difficulté à respirer. Mais petit à petit la respiration se régule, le corps se détend. Le lendemain au réveil la cheville est complètement désenflée et dans les trois jours qui suivent l’astragale retrouve sa place. L’américain n’avait fait qu’une chose pendant une heure, tenir un point sur le grand fessier.

Voilà ce qu’elle attend, une méthode simple qui n’utilise pas d’outil en dehors des mains, pas de choses à diagnostiquer, ni de produits à rechercher…

Mais sous un aspect simpliste, travailler avec le vivant demande de le connaître, de le comprendre, et d’être à son écoute. Les fermiers, les vignerons, les boulangers qui font leur levain, en savent quelque chose. C’est alors le début d’une grande aventure qui n’en finit pas où chaque jour apporte sa part de découverte et son lot d’enseignement.

Elle apprend cette méthode, Aquarian-Age Healing qui a été créée au début du XXème siècle par un chiropracteur américain, John L. Hurley. Si les bases de la technique se réfèrent à la science, son enseignement philosophique est celui de la Vie, et elle se pratique comme un art. Pour cela, Claire se forme auprès de plusieurs instructeurs de la technique.

Elle met cinq ans à traduire le tome I du livre de J. Hurley. Ce qui la soutient dans les soins qu’elle donne. La traduction, qu’elle intitule Vaincre la Douleur avec le Bio-alignement, sort en Suisse en 2010.

Ce faisant, et pour mieux comprendre son travail, elle perfectionne ses connaissances en médecine académique dans une école. Elle s’intéresse aussi au magnétisme. Elle fait partie de l’Association française du GNOMA (Groupement National pour les Médecines Alternatives). C’est à ce moment qu’elle comprend qu’il peut y avoir autant de façons de magnétiser qu’il y a de magnétiseurs car cela tient beaucoup du parcours, de la sensibilité, des croyances de la personne qui magnétise.

Elle s’intéresse de près à la Nouvelle Physique ou Physique Quantique, et à la Nouvelle Biologie Cellulaire par la lecture et en assistant à des conférences.

Sur le conseil d’un de ses instructeurs en Bio-alignement, elle s’engage dans l’apprentissage de la Thérapie Craniosacrale avec la méthode développée par John E. Upledger. Elle est diplômée en 2016. Avec la thérapie Craniosacrale elle découvre une autre façon d’aborder le corps qui rejoint le bio-alignement dans ce qui est de la perception du corps et du toucher.

À la lueur du Souffle de Vie, Claire s’applique à ces deux techniques qui nourrissent sa vie et aident ceux qui viennent recevoir le soin. Une joie partagée à chaque séance.

Conscience du Métier qui par la perfection du geste apprend à sentir la matière,

Conscience des lois de l’équilibre, des Mesures et des Proportions qui les disposent à entrevoir les lois cosmiques,

Conscience de leurs propres réactions par la maîtrise nécessaire à la pratique du Métier,

Conscience intuitive éveillée par la prépondérance de l’intuition sur le mental.
Il n’y a point d’illusions mystiques dans tout cela : C’est la vigilance constante quand au geste qu’il faut accomplir ou la Loi qu’il faut découvrir…

“La Lumière du Chemin” – Isha Schwaller de Lubicz